Sicilienne Sveshnikov
Introduction
La variante Sveshnikov de la Défense Sicilienne represente l'une des plus importantes options de jeu dans la Sicilienne ouverte. Elle est caractérisée par la suite de coups suivante:

1.e4 c5 2.Cf3 Cc6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 e5

On rencontre souvent cette ouverture au plus haut niveau, et on peut répertorier plusieurs parties de joueurs exceptionnels tels que Garry Kasparov, Veselin Topalov, Vladimir Kramnik, Peter Leko, Sergei Karjakin, Magnus Carlsen et bien d'autres encore.


Caractéristiques
Le cinquième coups des noirs 5... e5 peut paraître anti-positionnel, car en poussant le pion e les noirs affaiblissent la case d5 et laissent un pion arrieré sur la colonne semi-ouverte d, permettant ainsi aux blancs d'installer un précieux avamposte en d5 (généralement un cavalier).

Analyses théoriques approfondies et années de pratiques à très haut niveau ont cependant montré que les noirs peuvent bénéficier d'une compensation basée sur un jeu de pièces très actif, sur la paire de fous (que dans les variantes principales est conservée), e sur des opportunités de contre-jeu souvent basées sur le coup de rupture f7-f5. De plus, les blancs doivent perdre plusiers temps avec le cavalier d4 qui est généralement contraint hors jeu (en a3 via b5) à cause des menaces directes des pions noirs.

Principaux développements
Comme chaque variante d'ouverture, la Sveshnikov laisse beaucoup d'options aux deux couleurs. En fonction des choix, la partie peut assumer une tournure plus positionnelle ou plus tactique.

1.e4 c5 2.Cf3 Cc6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 e5

6. Cdb6

Le cavalier se sauve et menace un échec desagréable en d6.
Les blancs n'obtiendraient rien avec 6.Cb3 ou 6.Cf3, car alors les noirs répondraient efficacement avec 6... Fb4 (menaçant d'infliger des pions doublés avec Fxc3 et favorisant la rupture libératrice d7-d5).
Le coup 6.Cf5 est également peu satisfaisant, étant donné que la suite 6...d5 7.exd5 Fxf5 8.dxc6 bxc6 garanti aux noirs un bon jeu.

6...d6

De cette manière, on empèche l'échec de cavalier en d6.

7. Fg5

Les blancs clouent le cavalier f6 et se préparent à l'échanger avec leur fou g5 afin d'exercer plus de contrôle sur la case d4 et en même temps enlever la pression sur e4.
Une autre possibilité est donnée par 7.Cd5, mais cette suite est moins populaire. Après 6...Cxd5 7.exd5 Cb8 les noirs pourront à un moment donné jouer f7-f5 se garantissant un bon contrôle du centre.

7...a6

Ce coup typique de la Défense Sicilienne permet au noirs de s'étendre sur l'aile de dame gagnant un temps sur le cavalier blanc qui est contraint à se porter en a3. Depuis cette case, il aura de la peine a retourner en jeu.

8. Ca3

Coup forcé.

8...b5

Les noirs gagnent de l'espace sur l'aile de dame, enlevant la case c4 au cavalier a3, et menaçant de capturer un cavalier avec b5-b4.

A ce stade, les blancs peuvent chosir entre deux variantes principales. La variante positionnelle implique le coup 9.Cd5, tandis que 9.Fxf6 mêne généralement à un jeu plus tranchant.


Variante positionnelle avec 9.Cd5
9.Cd5

Le cavalier s'installe au centre.

9...Fe7

Coup de développement qui permet aux noirs de recapturer le cavalier f6 avec le fou, préservant ainsi la structure de pions.

10.Fxf6

Les blancs suppriment le cavalier f6 pour éliminer son influence sur le centre.

10...Fxf6

Recapturer avec le pion g ne serait pas prudent, car dans cette variante le fou serait mal placé en e7.

11.c3

De cette manière on libère la case c2 pour le cavalier a3 qui doit être ramené dans une position plus active.

11...Fg5

Le fou est repositionné sur la diagonale c1-h6 où il est plus actif. Cela libère aussi la case f6 permettant l'avancée du pion f. Il est également possible de jouer d'abord 11...O-O et ensuite 12...Fg5.

12.Cc2

Le cavalier a presque terminé son exile et vise e3 ou b4.

12...O-O

Les noirs continuent leur développement et mettent le roi en sécurité

13.a4

Ce coups met sous pression l'aile de dame et force les noirs à faire des concessions.

13...bxa4 14.Txa4 a5

Le pion est mieux protégé en a5.

15.Fc4

Les blancs continuent leur développement en exerçant une pression sur le diagonale a2-g8. De cette manière ils essayent de contrer le plan des noirs basé sur la réaction thématique f7-f5.

15...Tb8

Activant la tour sur la colonne ouverte.

16.Ta2

En a2, la tour protège le pion et se prépare à entrer en action sur l'aile de roi dans le cas où les blancs décideraient de continuer aggressivement avec les amitieuses poussées de pions h2-h4, g2-g3, f2-f4, b2-b4.
On peut également jouer 16.b3, mais dans ce cas les blancs perdent la possibilité de jouer b2-b4 en un seul coup.

16...Rh8

Les noirs veulent jouer f7-f5 sans subir un échec à la découverte.

17.Ce3

Le cavalier veut exercer une pression sur la case f5 pour contrer la poussée f7-f5.

17... g6

Les noirs veulent soutenir la poussée f7-f5 avec le pion g.

Variante tranchante avec 9.Axf6
9.Fxf6

Les blancs infigent un pion doublé et espèrent pouvoir profiter de l'affaiblissement de la structure de pions noirs à l'aile de roi.

9...gxf6 10.Cd5 f5 11.Fd3 Fe6

Avec jeu compliqué.


Transpositions
Il est possible d'obtenir la position de base de la Sveshnikov à partir de la Paulsen.

1.e4 c5 2.Cf3 e6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5. Cc3 Cc6 6.Cdb5 d6 7.Ff4 e5 8.Fg5

Situation actuelle à haut niveau
Aujourd'hui, la variante la plus à la mode à haut niveau est la variante positionnnelle:

1.e4 c5 2.Cf3 Cc6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 e5 6.Cdb5 d6 7.Fg5 a6 8.Ca3 b5 9.Cd5 Fe7 10.Fxf6 Fxf6 11.c3 Fg5 12.Cc2 O-O 13.a4 bxa4 14.Txa4 a5 15.Fc4 Tb8


© 2014 swisschess.com
| disclaimer | contact